Le lâcher Prise quelle histoire !

LE LÂCHER PRISE ET CES FEMMES QUI NE SE FOUTENT PAS LA PAÎX ! 

 

Sans mentir, je pense que 98 % des femmes qui ont passé la porte de mon cabinet ont exprimé à un moment ou un autre, ' je ne sais pas lâcher prise, et j'en rêve ! '

Résistances, pensées incessantes, peurs, obstacles à lâcher, à s'abandonner, à s'exprimer. Les répercussions sont nombreuses et peuvent finir par vous maintenir dans un état d'inhibition quasi permanent, vous empêchant d'être vous-même, de vous réaliser en tant qu'individu, de vivre libre, entier et paisible, tout simplement. 

La difficulté à lâcher prise a indéniablement des incidences sur le corps et sur la santé en général. Mais ce qu'il faut comprendre, c'est qu'avant de vous impacter physiquement, il y a eu un bouillon qui a mijoté depuis un long moment. Une préparation quasi silencieuse pendant plusieurs mois, souvent plusieurs années, jusqu'au jour où la cocotte minute explose !

Alors, comment repérer les signaux, mais surtout, comment faire pour enfin lâcher prise !? Je vais tenter de vous donner quelques éclairages dans quelques instants.

Mais au fait, que veut dire lâcher prise ? Et si tu te posais la question à toi-même ? Qu'attends-tu du lâcher prise, quelle idée t'en fais-tu ? Est-ce pour toi un idéal de vie à atteindre pour être heureuse ?

LEÇON N°1, ACCEPTER L'IDÉE QUE RIEN NE PEUT ÊTRE LINÉAIRE

Le lâcher prise n'est pas un état permanent. Il faut donc arrêter de croire qu'il existe un état linéaire dans lequel tu pourrais être constamment dans le lâcher prise de tout. Nous sommes des êtres humains. Notre monde occidental et moderne n'est pas de tout repos, d'ailleurs, rien ici ne favorise le repos mental. La vie c'est comme une rivière, ce n'est pas toujours fluide, parfois calme et limpide, parfois agitée, quand elle n'est pas déchainée et trouble. Donc le premier pas vers le lâcher prise, c'est de prendre conscience de cela et de l'accepter ! Dis STOP, et cesse de perdre ton énergie à un idéal de vie qui n'existe pas. 

 

LEÇON N°2, SE CONNAÎTRE, SE COMPRENDRE ET SAVOIR DIRE NON !

Je ne le dirais jamais assez, à force de regarder à l'extérieur et de se comparer aux autres ou à un idéal de vie, à force d'essayer de marcher au même rythme que les autres et de faire gentiment ce que l'on nous demande, on finit par oublier qui on est vraiment. 

Lorsque tu auras pris conscience de ce que tu retiens, ce à quoi tu t' accroches fermement, ce à quoi ou qui tu t'identifies, lorsque tu auras appris à te connaître vraiment, comprendre tes vrais besoins et désirs, là seulement, tu apprendras à lâcher tes résistances. 

Je mets beaucoup en lien la difficulté à lâcher prise des femmes avec leurs propres difficultés à se respecter, à savoir dire non et à s'écouter. Derrière cela, dans ces obstacles à gérer la charge mentale mais également émotionnelle, il y a aussi un manque d'estime de soi, de confiance. Tout cela est souvent lié, et dans mes accompagnements nous abordons toutes ces notions. Alors avant de vouloir TOUT lâcher, d'espérer atteindre le fameux Saint Graal du lâcher prise, prend le temps de te rencontrer intimement et ACCEPTE d'apprendre à faire autrement.

Oui, cela demande du temps, oui ce n'est pas facile, mais ce n'est pas impossible. Je crois que le plus difficile est d'accepter une vie de souffrance, d'interdit et de servitude. Ça demande de lâcher le besoin de tout contrôler et cette forme d'exigence que les femmes se forgent envers elles-mêmes, et ainsi par conséquences envers les autres. 

Je t'assure, l'ayant vécue et éprouvée, je ne reviendrais jamais en arrière. Savoir dire NON est quelque chose d’extrêmement éprouvant, mais tellement libérateur ! Ne plus jouer les sauveurs, voilà un bien beau défi à réaliser dans sa vie. Et puis, ça évite beaucoup de contractions physiques. 

LEÇON N°3, FAIRE CESSER L'AGITATION DU MENTAL

L'état de lâcher prise ne peut pas se ressentir dans l'agitation du mental, dans le vacarme du monde extérieur. Il ne peut se ressentir si tu restes figé au même endroit, si tu te laisses conditionner par les événements extérieurs, la peur et la méfiance. La charge mentale est un vrai fléau pour les femmes. Et ce ne sont pas tant les tâches et les missions qui lui sont confiées qui sont nuisibles, mais leurs difficultés à dire NON, à déléguer et à s'octroyer d'elles-mêmes des temps de pause. 

Le cerveau émet des fréquences à une vitesse éclaire. Le flux des pensées va très vite ainsi que les interconnexions corps/mental. Certaines le confirment "Je pense TROP." Oui nous pensons, et c'est ce qui fait de nous des êtres de réflexion. Le problème n'est pas tant que nous pensons, mais plutôt que nous avons donné tout pouvoir à notre mental. Il n'est pas notre ennemi, il ne doit juste pas être le Maître tout puissant. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, nous pouvons aisément faire cesser l'agitation du mental. Ça s'apprend, c'est un entraînement, il faut le vouloir. Et s'il y a souvent beaucoup de résistance, c'est justement parce que le mental n'aime pas vraiment quand vous vous reposez, il cherche à être stimulé. Par contre, votre corps adore ça, et c'est ce qu'il réclame souvent en somatisant. À force d'agitation et de stimulation mentale incessante, le corps se contracte, se tend, et votre système parasympathique (votre pédale de frein) de nature autonome, n'arrive plus à faire son job tout seul. Il vous faut l'activer de vous-même. C'est un aspect essentiel que nous abordons dans la gestion du stress. 

Il est donc indispensable de répéter des instants de pause mentale pour que le corps puisse aussi se relâcher. C'est un premier principe pour ressentir l'effet d'un lâcher prise. 
Tu dois retourner dans cet espace à I intérieur de toi, où I eau coule calmement, où la terre est nourricière, où le souffle te relie au vivant, au présent. Tu dois t'autoriser des moments de relaxation afin que tes fréquences cérébrales diminuent. Il existe la méditation, le yoga, la sophrologie et la relaxation pure, ces activités reliées au silence intérieur mais aussi tes moments de plaisirs, de divertissements que tu peux t'octroyer qui te font du bien, pour développer ta créativité.

Tu auras compris que le lâcher prise touche de multiples facettes, et si tu souhaites en faire l'expérience, il te faut une approche et une vision globale. 

 

 

LEÇON N°4, S'ABANDONNER PLUTÔT QUE TOUT CONTRÔLER 

Oui j'avoue là ça se complique. Tu te dis surement ok, mais c'est justement là où ça pêche ! Etroitement lié aux leçons précédentes, le besoin de tout contrôler est en fonction des personnes, plus ou moins ancrées en chacune mais surtout plus ou moins conscientisées. Beaucoup de personnes (et surtout des femmes SORRY!) ont du mal à entendre cela et à l'observer. Et je comprends. Cela nous oblige à nous remettre en question, à sortir de la posture de victime et de mesurer l'ampleur du tout contrôle que l'on s'est imposé, et que nous imposons aux autres. C'est en état de méditation (lorsque ce n'est pas le mental qui parle), qu'il est possible d'avoir une vision juste de ce que nous avons mis en place dans nos vies. Ces prises de conscience nous révèlent où se situe notre mal-être, et on se rend vite compte que dans nos quotidiens, il y a beaucoup de futilités.  

Souvent en lien avec une quête de perfection et d'idéal, tu comprendras évidemment que tu ne peux pas contrôler ni la vie ni le monde. Oui, tu as un pouvoir immense, mais il te faut le mettre à ton propre service, afin que cela te conduise à la libération et non l'inverse. Ce besoin de contrôle peut se traduire à différents niveaux de ta vie mais il cache souvent un besoin de reconnaissance, un besoin d'amour, d'estime de soi et de confiance. Sauf que tout cela, tu ne le trouveras ni à l'extérieur ni chez autrui. Je crois que l'humain a perdu sa Foi et sa confiance, en lui même, aux autres, et surtout au grand tout qu'est la Vie, à la Conscience, ou à l'Univers si tu préfères. Cette division l'entraîne à être sur la défense et dans la méfiance de tout pour ne plus être capable de lâcher prise.

Personne n'a envie de vivre des épreuves difficiles, mais cela fait partie de la vie, et anticiper toujours le pire n'apporte rien de plus que du mal-être. Que l'on soit inquiet pour ses enfants ou les personnes que l'on aime est une chose, si ça ne prend pas toute la place, mais aujourd'hui l'on s'inquiète de tout. Il y a cette difficulté à accepter ce qui est. Les chamans disent "Tout est à sa place". Lorsque tu prends vraiment conscience de cela, une libération se produit instantanément dans ton corps, ton esprit et jusqu'à tes cellules. 

S'abandonner à Soi et à la Vie est tellement puissant. Cela te fait découvrir d'autres possibilités. Ne perds plus ton temps et ton énergie à t'inquiéter du pli recommandé que tu as reçu et que tu ne pourras pas chercher avant demain. Arrête de te préoccuper de ta maison qu'il te faut nettoyer au cas où tu aurais de la visite. Cesse de croire que si tu t'occupes de toi tes enfants, tes amis ou ton boss seront malheureux ou en danger. Arrête de courir derrière la réussite ou un idéal qui n'existe pas ! Laisse toi donc tranquille, au moins 10 minutes par jour, au début ;) 

Tu as surement oublié qui tu es en t'identifiant à tout ce que tu dois accomplir dans la vie. En t'identifiant au FAIRE plutôt qu'à l'Être. Tu as des ressources immenses, tu as bien plus à donner au monde et à toi-même que d'assurer l'intendance de ton quotidien. Oui, nous avons des impératifs, des choses à faire très banales. Mais tu peux vivre les actes du quotidien avec plus de saveurs, de joie et de bonheur. 

Tu peux surtout trouver un vrai Sens à ton existence pour t'abandonner totalement dans ce qui te fait vibrer, te réaliser pleinement pour retrouver ton estime et ta confiance. Tu peux apprendre à t'aimer toi avant tout, pour que tu n'es plus besoin de vivre constamment dans la peur du monde extérieur. Nourris ta propre énergie au lieu de celle des autres, et ne laisse plus les autres utiliser la tienne. On a besoin de toute notre énergie pour naviguer dans l'océan de la vie. Être prêt et prête à affronter la vague quand elle se présente, ni plus ni moins, le reste du temps, laisse toi porter et bercer par la fluidité de l'eau. Je te promet que cela est possible parce que j'ai vécu ce processus, et beaucoup de mes clientes peuvent témoigner de leur nouvelle façon de vivre le quotidien. 

 

LEÇON 5 : SORTIR DE SA ZONE DE CONFORT

J’aime mettre de la nuance lorsque je cite qu’il est nécessaire de sortir de sa zone de confort. D’abord parce que cette expression donne l’impression que cela pourrait s’apparenter à de la douleur. Cependant, je ne crois pas que d’emprunter un chemin qui mène au bien-être et au développement de soi demande à souffrir. Évidemment que ce n’est pas toujours aisé et agréable que de prendre conscience de ce que l’on s’est imposée durant des années. Oui cela demande de la patience, de la persévérance et un certain effort d’apporter du changement dans sa vie. L’humain craint beaucoup le changement, et le mental n’aime pas vraiment sortir de sa zone de confort. 

J’imagine que toi aussi tu prends régulièrement des nouvelles décisions, des bonnes résolutions dans ces périodes de l’année du genre en septembre ou le jour de l’an ; ou bien encore lorsque tu es en train de te morfondre sous la couette, déçue de certains éléments de ta vie, et que tu te dis que maintenant c’est terminé, cela va changer. Oui mais quelques jours, quelques semaines plus tard, tu réalises que le lundi ressemble étrangement au même que celui du mois dernier ou pire, chaque jour de la semaine ne sont que des schémas répétitifs. Et à chaque fois, tu perds confiance et estime de toi. Alors tu te contractes encore un peu plus, pour certaines, jusqu’à même atteindre le burn out. 

 

Sortir de sa zone de confort, c’est oser faire autrement sans effort. Et cela se produit lorsque tu t’actives à ce qui résonne profondément en toi, en actes justes et à leurs places. Il y a une différence entre vouloir faire quelque chose qui répond à une envie imaginée par ton mental et faire quelque chose qui vibre vraiment en toi. L’importance de te connaître, de comprendre tes besoins, d’écouter tes envies représentent cet ensemble pour te mettre en Vie… en Vibration ! Cela n’empêche pas les aléas ou les ascenseurs émotionnels car l’extérieur viendra toujours tenter de déloger tes objectifs. C’est sur ce point que tu dois reprendre le contrôle sur ton mental. 

 

Alors tu comprends bien qu’évidemment, apprendre à faire les choses différemment, apprendre à observer autrement, au début ça peut déranger et déstabiliser. Imagine que tu portes des lunettes qui ne sont pas à ta vue depuis plus de 40 piges et qu’un beau matin, tu les enlèves et je te dis ok, maintenant regarde. Tu te doutes bien qu’au début, il te faudra un temps d’adaptation pour te faire à l’idée que ta vue est parfaite. Tu vas sentir un déséquilibre car tu auras été habituée à vivre avec des filtres, t’empêchant de te voir et de voir le monde à sa juste valeur. Eh bien voilà, c’est un peu ça, de façon plus ou moins intense, selon le décalage.

 

Nos habitudes créent notre réalité mais si ta réalité ne te satisfait pas, change là ! 

Apprends à faire au début des petites choses que tu n’as pas l’habitude de faire. Car à force de rester toute ta vie dans ta zone de confort, rien de nouveau ne pourra jaillir et tes peurs ne feront que s’amplifier au fil des années. Ce que j’aime par exemple, c’est prendre ma voiture toute seule et aller à des endroits dans lesquels je ne suis jamais allée, même si c’est à 30 minutes de route. Je me laisse porter par le vent de l’intuition, et dans ces moments non seulement je me sens totalement libre mais je sens cette confiance en moi, en la vie qui est immuable. Dans ces instants, il y a toujours quelque chose qui se produit. Et à force de répétition, la confiance grandit pour réaliser des actes de plus en plus importants pour soi. Avancer librement sur son propre chemin rend suffisamment forte pour affronter les vagues. Un jour cela devient une philosophie de vie. C’est cela pour moi, le lâcher-prise. 

 

Jean d’Ormesson a dit : « Le bonheur du monde est dans l’inattendu »

Et je suis à 100% d’accord avec lui. 

 

LEÇON N° 6 : DONNER UN SENS À SA VIE 

Je terminerai par ce point qui à mon sens est certainement le plus essentiel. Marcher sur un chemin qui n’est pas le sien, à contre-sens de ce que tu es vraiment est selon moi ce qui entrave le plus l’être humain. Prendre la vague à contre-courant amène forcement à vivre en contraction permanente et à se sentir submergée. C’est une route souvent semée d’embûches qui amène à te perdre. Tu le sais, tu le sens sûrement très souvent, tu entends cette petite voix qui te murmure que ce n’est pas la bonne direction, que tu n’es pas à ta place. Tu le sais, qu’il y a mieux à vivre, que tu peux vivre un quotidien plus épanouissant, joyeux et enthousiaste que ces contraintes sociétales imposées. Cela s’apprend. Se libérer de ses chaînes et donner du sens à ton incarnation. Nous avons toutes et tous une mission de vie sur cette Terre, une place à prendre dans ce monde, un sens à donner à notre existence. Tu peux choisir une vie ordinaire comme tu peux choisir une vie « extra-ordinaire », il n’existe pas de bons choix. Ce qu’il importe, c’est que dans TES choix, tu TE choisisses et honores ce qui t’appartient pour te rendre vivante chaque jour.

 

 

 

J’espère que cet article a pu t’éclairer sur cette notion de lâcher-prise et te rendre compte que ce n’est pas juste une histoire de tensions à relâcher, c’est un véritable cheminement personnel. Un chemin de reconnaissance et d’acceptation. Et si tu ressens cet appel incessant du lâcher-prise, il est nécessaire de prendre en considération tous les aspects de ton être. N'abandonne pas trop facilement. Cherche encore et encore ce qui t’entrave et surtout ce qui t’anime vraiment. Trouve ton trésor et ton joyau, celui qui va donner du sens à ton existence. Ne cherche plus à l’extérieur. Ne perds plus ton énergie inutilement. Tu as accès à tellement plus précieux. Tu le mérites. Tu es là pour t’aimer et te « recon-naître ». Pour retrouver l'essentiel. À chaque instant où tu feras l’expérience du lâcher-prise, tu récupéreras ton énergie. Et puis un jour, tu sauras instantanément refuser ce qui te fige dans les futilités du quotidien. Tu verras le monde autrement.

 

Ainsi s’offrira l’expérience de TA PAIX issue de ce qu’est enfin le LÂCHER-PRISE. 

 

Tu sens que tu as besoin d'être accompagné ? En séance individuelle en cabinet sur Orange ou à distance je te donne toutes les informations nécessaires. Pour me contacter c'est ici, de préférence par téléphone. Cliquez ici

 

Céline 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires